6 juillet 2022
encrassement d’une vanne egr

Comment éviter l’encrassement d’une vanne EGR ?

La vanne EGR permet de réduire les rejets polluants de particules fines d’oxyde d’azote lorsque la voiture roule à bas régime. Elle est donc essentielle pour la préservation de l’environnement, mais aussi de la voiture. En effet, le véhicule perd de la puissance et consomme beaucoup de carburant lorsqu’elle est encrassée. Le pot d’échappement rejette aussi des fumées noires et la voiture cale régulièrement. Découvrez comment éviter l’encrassement de la vanne EGR. Pour son remplacement, cliquez sur le lien suivant : https://mecagoo.com/blog/quand-remplacer-la-vanne-egr-de-votre-voiture/

Vanne EGR : fonctionnement

La vanne EGR ou Exhaust Gaz Recirculation est un dispositif de réduction des émissions de gaz toxiques, créé aux États-Unis en 1970. Son rôle est donc de limiter le rejet de particules fines et de Nox qui est un gaz d’échappement nocif. En cas de panne, il doit donc être réparé rapidement dans un garage automobile pour limiter la pollution du véhicule. À noter que cette opération doit être réalisée par un mécanicien expérimenté dans le domaine de la réparation mécanique.

Concernant son fonctionnement, la vanne EGR achemine les gaz qui ne sont pas brûlés entièrement vers les chambres de combustion. En effet, certains gaz ne sont pas brûlés lorsque le moteur d’une voiture diesel tourne au ralenti. Ceux-ci sont donc brûlés une deuxième fois puis refroidis. C’est ce refroidissement qui permet de réduire la quantité d’oxygène dans les cylindres et la température de combustion. Moins celle-ci est élevée, moins la voiture rejette de Nox.

Comment éviter son encrassement ?

L’acheminement de gaz pour être brûlé une seconde fois entraîne l’encrassement de l’injection, jusqu’à l’obstruction de la vanne EGR. Pour éviter d’en arriver là, il existe des méthodes à la portée de tout le monde. Comme la vitesse joue un rôle majeur dans le mode de fonctionnement de la vanne EGR, il convient donc de varier le mode de conduite. Il est conseillé d’alterner les conduites sportive et douce. Il ne faut pas ainsi hésiter à appuyer sur l’accélérateur dès que c’est possible. Attention, il ne faut tout de même pas abuser et dépasser les limites de vitesse autorisées. Cette méthode permet de brûler la calamine qui est stockée dans le système EGR.

Outre le fait de varier de mode de conduite, il est possible de nettoyer les injecteurs. Pour cela, il suffit d’utiliser des produits nettoyants prévus à cet effet. D’ailleurs, cette opération doit être effectuée tous les 20 000 km. Par ailleurs, la vanne peut être nettoyée avec un détergent adapté. Cette action nécessite le démontage du dispositif. En cas de doute, il vaut mieux faire appel à un professionnel.

Qu’est-ce qu’il faut faire lorsqu’elle s’encrasse ?

Si malgré les précautions, la vanne EGR est tout de même encrassée, il est conseillé de contacter un garage pour réaliser un décalaminage de moteur par injection d’hydrogène. Il est aussi possible que la vanne ait besoin d’être remplacée. La seule façon de s’en assurer est de demander l’avis d’un professionnel. À noter que le remplacement de cette pièce peut coûter une centaine d’euros. Il est difficile de donner un prix précis, car il dépend de la marque et du modèle de véhicule. Les garagistes pratiquent par ailleurs des politiques tarifaires variés. Avant de faire réparer le véhicule, il convient donc de demander un ou plusieurs devis et de les comparer.